);
Accueil » L'éjaculation » L’urine peut-elle poser problème lors de l’éjaculation?

L’urine peut-elle poser problème lors de l’éjaculation?

Tous les hommes ont déjà vécu cette situation: Se réveiller avec une érection matinale, qui est également désignée par l’expression argotique “gaule du matin”, et avoir une envie pressante d’uriner, ce qui complique la situation. Certains hommes se demandent s’il s’agit d’un problème courant. Consultez l’article qui suit pour découvrir la réponse à cette question.

Présentation de l’Anatomie du Pénis

Les parties du pénis qui sont sollicitées lors de l’érection sont :

Les corps Caverneux: En cas de stimulation sexuelle, le sang affluent à l’intérieur des deux chambres du pénis qui sont constituées de tissus spongieux. Ce flux sanguin rend les corps caverneux rigides afin de provoquer l’érection.

Le gland: L’extrémité du pénis qui est recouverte par le prépuce. La circoncision désigne l’ablation du prépuce et le gland reste exposé en permanence suite à cette intervention.

Les corps Spongieux: Ce tissu spongieux s’étend de l’avant du pénis jusqu’au gland. Il maintient l’urètre ouvert durant l’érection.

L’urètre: Il s’agit du canal qui permet à l’organisme d’évacuer l’urine et le sperme lors de l’éjaculation, via un orifice appelé “méat”

Mécanisme de l’érection

Pendant la phase de stimulation sexuelle, les vaisseaux sanguins qui se situent à l’intérieur des corps caverneux commencent à se dilater pour se remplir de sang. Ces vaisseaux retiennent ensuite le sang à l’intérieur de la verge afin de provoquer l’érection.

La membrane qui se situe autour des corps caverneux aide les vaisseaux à maintenir efficacement le sang à l’intérieur du pénis lorsqu’il entre en érection. Lorsque les muscles du pénis se contractent, l’afflux sanguin s’interrompt à l’intérieur de la verge et le sang s’évacue pour que l’érection diminue progressivement.

Les différents types d’érection

Cela peut paraître surprenant mais les érections ne sont pas toutes identiques. En réalité, il existe 3 types d’érection différentes, à savoir, l’érection psychogène, l’érection nocturne et l’érection réflexogène.

L’érection psychogène

Cette érection est provoquée lorsque le cerveau émet des signaux et les transmet aux parties génitales via la moelle épinière. Les érections psychogènes sont donc provoquées par une stimulation érotique sensorielle (visuelle, auditive, olfactive ou tactile) ou une excitation cérébrale (pensées, fantasmes)

L’érection nocturne

L’érection matinale ou Tumescence Pénienne Nocturne (TPN) désigne l’érection qui se produit pendant le sommeil ou au moment du réveil. Les différentes recherches qui ont été effectuées n’ont pas permis d’identifier précisément les facteurs qui provoquent ce type d’érection. Ce phénomène peut toutefois être expliqué par certaines théories. Ce type d’érection peut notamment être provoqué par les neurones qui régulent la libération de la noradrénaline / des cellules noradrénergiques et plus précisément par l’interruption de l’activité de ces derniers lors de la phase de sommeil paradoxale qui s’accompagne de MOR (Mouvements Oculaires Rapides). Les spécialistes associent l’activité des cellules noradrénergiques avec celle de l’inhibiteur enzymatique du pénis. Lorsque cet inhibiteur cesse d’agir sur l’organisme, les neurotransmetteurs excitateurs du pénis qui sont stimulés par la testostérone s’activent et provoquent une érection.

L’érection réflexogène

L’érection réflexogène correspond à un réflexe involontaire qui peut se déclencher sans aucun stimulus sexuel. Ce type d’érection peut notamment apparaître lorsque la vessie est pleine. Les nerfs qui contrôlent ce réflexe se situent à l’intérieur des nerfs sacrés de la moelle épinière et ils peuvent réagir lorsque la vessie d’un homme est pleine.

La description de ces trois différents types d’érection indique que l’érection du pénis ne se déclenche pas uniquement en cas de rapport sexuel. Ce processus permet de préserver le pénis et d’optimiser son fonctionnement au cours des rapports sexuels ainsi qu’en dehors des périodes d’activité sexuelle.

Que faire Si vous ressentez l’envie d’uriner lorsque votre pénis est en érection ?

Certaines personnes prétendent qu’il est impossible d’uriner lorsque le pénis est en érection. Il vous suffit pourtant de suivre une méthode spécifique pour pouvoir uriner lorsque vous en ressentez le besoin.

Dans ce type de situation, il semble impossible d’orienter le pénis en direction de la cuvette des toilettes sans se blesser. Vous ne devez pas forcer. Pour réussir à uriner normalement, vous devez avant tout laisser votre érection diminuer quelque peu. Lorsque votre sexe sera moins rigide, vous devrez vous concentrer afin de laisser votre urine s’écouler.

Lorsqu’on commence à uriner en phase d’érection, il est possible de ressentir quelques sensations désagréables qui s’estompent toutefois rapidement. Certains hommes ont du mal à uriner car ils ont la sensation que leur urètre est resserré alors qu’ils essaient d’évacuer leur urine tant bien que mal. Mais toutes ces sensations sont parfaitement normales.

De plus, lors des phases de stimulation sexuelle et d’érection, un petit muscle empêche l’urine de circuler dans l’urètre afin de permettre au liquide séminal de s’écouler dans ce canal lors de l’éjaculation. Dans cette situation, l’homme doit patienter jusqu’à ce que son érection diminue suffisamment pour parvenir à uriner à nouveau.

Conclusion

L’organisme masculin est pourvu d’un mécanisme spécifique qui empêche la miction et l’éjaculation de se produire en même temps. Ce processus s’effectue grâce à la contraction des muscles qui se situent à la base de la vessie et qui obstruent le conduit qui relie l’urètre à la vessie.

Ces muscles empêchent l’urine de s’écouler lors de l’éjaculation. Cela explique pourquoi les hommes ont du mal à uriner lorsque leur pénis est érecté.

Nous vous recommandons toutefois de consulter un médecin si vous ressentez des douleurs ou que vous remarquez quelque chose d’anormal.

Vous pouvez faire part de vos inquiétudes à votre praticien afin de vérifier si vos sensations sont normales. Votre médecin peut également vous conseiller de consulter un urologue qui vous pourra vous examiner et identifier la cause de votre problème. Nous vous conseillons également de faire un bilan  annuel afin de vérifier l’évolution de votre santé.

L’urine peut-elle poser problème lors de l’éjaculation?
Laisser une note

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.