Accueil » Érection » Comment repérer le muscle PC (pubo-coccygien) ?

Comment repérer le muscle PC (pubo-coccygien) ?

Il est parfois difficile et compliqué de repérer les muscles qu’il faut solliciter lorsqu’on commence à pratiquer les exercices de Kegel. De nombreux sites web les désignent simplement en utilisant l’expression “muscles PC” sans préciser leur emplacement.

Les exercices de kegel ont d’abord été conçus pour les femmes, ce qui peut expliquer cette confusion. De nombreuses personnes pensent toujours qu’ils ne sollicitent que le muscle pubo-coccygien. Ces personnes ne réalisent pas que le muscle bulbo caverneux joue également un rôle majeur pendant ces exercices lorsqu’ils sont effectués par des hommes.

Personnellement, je pense que l’essentiel est de bien repérer les muscles concernés et que leur nom n’a pas beaucoup d’importance. Il n’est pas non plus nécessaire d’être un expert en anatomie, il suffit simplement de solliciter les bons muscles.

Dans cet article, je vais d’abord m’adresser aux débutants, en expliquant de manière simple ou se trouvent les muscles à solliciter pendant les exercices de kegel. Je donnerai ensuite davantage de détails pour les personnes qui souhaitent obtenir des précisions supplémentaires et bien comprendre le fonctionnement de ces exercices.

Une méthode simple pour identifier les muscles pelviens

Pour commencer, nous allons ignorer les noms scientifiques de ces muscles et nous nous contenterons de les appeler les ‘muscles kegel’. Deux méthodes vous permettent de vérifier si vous sollicitez les bons muscles:

  1. Localiser les muscles pendant que vous urinez

La première technique qui permet d’identifier les muscles kegel consiste à stopper l’écoulement de votre urine peu après avoir commencé à uriner. Les muscles que vous utilisez pour effectuer cette action sont ceux que vous devrez solliciter pendant les exercices de kegel.

Si vous ne parvenez pas interrompre votre miction,  c’est sans doute parce que vos muscles ne sont pas encore suffisamment développés. Ce n’est pas grave car si vous réussissez à réduire l’écoulement de votre urine, vous sollicitez probablement les bons muscles.

Lorsque vous utiliserez cette méthode, nous vous recommandons d’essayer d’interrompre votre miction plusieurs fois afin de bien repérer les muscles pelviens.

Nous tenons à vous signaler qu’il vous suffit d’effectuer cet exercice une ou deux fois pour localiser vos muscles. Les urologues déconseillent de l’utiliser de manière systématique car cela pourrait endommager votre système urinaire.

  1. Repérer les Muscles manuellement

Vous pouvez également localiser ces muscles en vous allongeant sur le dos. Pour cela, vous devrez relever les jambes en pliant les genoux et appuyer doucement avec vos doigts sur votre périnée: la zone située entre vos testicules et votre anus.

Vous devriez sentir vos muscles se contracter sous vos doigts si vous essayez d’effectuer le mouvement que vous avez utilisé afin de stopper l’écoulement de votre urine. Nous vous conseillons d’essayer de solliciter tous les muscles présents dans cette zone jusqu’à ce que vous sentiez des contractions sous vos doigts

Comprendre quels sont les différents muscles utilisés

Lorsque vous effectuez des exercices de kegel normaux et inversés, vous contractez les 3 principaux muscles du plancher pelvien. Chacun de ces muscles remplit une fonction différente mais ils sont également relies les uns aux autres. Vous pourrez donc renforcer  tous ces muscles en contractant l’un d’entre eux. Nous avons indiqué leur emplacement sur le schéma suivant, il comporte également une description de chacun des muscles.

Schéma indiquant l’emplacement du muscle pubo-coccygien et du muscle bulbo-caverneux (muscle BC)

 

kegel-muscles

Contrairement à ce que pense la plupart des gens, les hommes doivent principalement contracter le muscle Bulbo-caverneux pendant les exercices de kegel. Ce muscle se situe autour du bulbe (ou base) du pénis. Le muscle PC est principalement utilisé pour:

  • Expulser le sperme ou l’urine par l’urètre.
  • Déplacer une plus grande quantité de sang vers le sommet du pénis.

Il influe ainsi sur la qualité de l’érection et la force de l’éjaculation

Le Muscle Pubo-coccygien (muscle PC)

Le muscle pubo-coccygien est le grand muscle qui s’étend entre le pubis et le coccyx, voici ses fonctions principales:

  • Influe sur la miction et défécation.
  • Constitue une grande partie du plancher pelvien, qui soutient les organes inférieurs.
  • Se contracte pendant l’orgasme.

 

Le Muscle Ilio-coccygien (muscle IC)

Le Muscle Ilio-coccygien se situe à côté du muscle PC et s’étend également le long plancher pelvien. Il est toutefois plus fin. Vous finirez probablement par le contracter si vous effectuez des exercices de kegel, mais il n’influe pas vraiment sur le contrôle de l’éjaculation. Ses fonctions sont:

  • Comme le muscle PC, il constitue une partie du plancher pelvien.
  • Il provoque la rétractation de l’anus après la selle.

 

Quels muscles doit-on utiliser et à quel moment doit-on les utiliser?

Ces questions peuvent paraître compliquées, notamment si vous effectuez des exercices de kegel afin de traiter un problème d’éjaculation précoce. Je peux vous dire que le muscle bulbo-caverneux a un rôle majeur dans la pratique des exercices de kegel, mais ces exercices sollicitent également le muscle pubo-coccygien.

Lorsque vous contractez vos muscles pelviens juste avant l’orgasme, vous devez principalement solliciter votre muscle BC. Vous obtiendrez un meilleur résultat en contractant également le muscle PC et le muscle IC (même si ce dernier n’a pas une grande influence sur l’éjaculation).

Vous pourrez apprendre à contracter séparément et à relâcher vos muscles BC et PC en effectuant des exercices de kegel inversés. Certaines personnes affirment qu’il est utile d’apprendre contracter séparément et relâcher ces muscles.

La méthode consiste à détendre tous les muscles kegel et ceux du plancher pelvien pendant les rapports sexuels. Vous devez uniquement les contracter juste avant l’orgasme.

Nous tenons à vous signaler que les explications simples et les descriptions plus complexes inclues dans cet article ont la même signification. L’essentiel est d’apprendre à  contrôler les bons muscles et non pas de connaître leurs noms.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *