Accueil » L'éjaculation » Que faire contre l’éjaculation précoce ?

Que faire contre l’éjaculation précoce ?

Il n’y a pas pire cauchemar pour un homme que de ne pas réussir à retenir son éjaculation pendant un laps de temps. Étant donné que c’est une préoccupation récurrente chez presque tous les hommes, les remèdes et traitements de tous genres sont très recherchés pour avoir une vie sexuelle sans problème.

Manifestation d’une éjaculation précoce

éjaculation-préoceLe processus éjaculatoire est un phénomène physiologique par lequel l’homme en arrivant au summum du plaisir, expulse un liquide biologique. Chez certains, cette expulsion se produit trop tôt. Ce qui cause ce que l’on appelle l’éjaculation précoce. La durée exacte en dessous de laquelle l’on peut parler d’éjaculation prématurée n’a pas été déterminée, mais d’une manière générale, le problème est détecté lorsque la jouissance intervient trop vite durant le coït, voire avant ce dernier dans les pathologies les plus lourdes.

On distingue deux formes : la primaire et la secondaire.L’éjaculation primaire (EP) se manifeste lorsque l’homme a des éjaculations de façon incontrôlée et prématurée. L’EP secondaire se présente par contre comme une impossibilité à retenir son éjaculation de manière isolée, mais à répétition. Toutes ces formes d’éjaculations peuvent se manifester à tout moment et à tous les âges. D’ailleurs, les statistiques démontrent ce fait avec le nombre accru de personnes du sexe masculin affectées par ce problème, qui est de 30 à 40 %.

Les meilleures solutions en cas d’éjaculation précoce

On le sait, ça peut vous arriver à tout moment et à tous les âges. C’est la raison pour laquelle nombreux sont ceux qui cherchent des solutions efficaces pour remédier définitivement à ce problème. Les hommes qui ont une éjaculation de ce type  ont généralement le choix entre faire appel à un psychologue ou recourir à des traitements médicaux.

  • Prise en charge psychologique : ce traitement consiste à contacter un sexologue pour mieux comprendre le mécanisme de l’éjaculation, et surtout détecter le point de non-retour pour mieux le contrôler. L’aide du sexologue consistera à modeler l’intensité de l’excitation par des techniques mentales et physiques. La sexothérapie peut se faire en couple ou individuellement, mais quoi qu’il en soit, le résultat doit être le même : parvenir à une éjaculation normale.
  • Des traitements par médicament sont aussi possibles pour ne plus avoir ce problème. Actuellement, certains médicaments sont préconisés pour soigner l’éjaculation précoce, mais en l’absence d’une autorisation émanant des autorités concernées, ils ne sont pas encore disponibles. L’éjaculation précoce peut également avoir des causes psychologiques. Les médecins traitent alors le problème par des antidépresseurs et des anesthésiants locaux.
  • Solution provisoire : pour ne pas être confronté au problème de l’éjaculation prématurée, quelques solutions provisoires peuvent être prises en considération, à tous les niveaux. On retrouve ainsi plusieurs types de produits qui permettent de retenir l’éjaculation le plus longtemps possible.

Quelle que soit la teneur du problème, ces remèdes et solutions proposées en étant combinés ou appliqués séparément, sont efficaces dans presque tous les cas. Quoi qu’il en soit, consulter un professionnel du problème de l’éjaculation prématurée est toujours très important. Celui-ci pourra préconiser le traitement idéal selon le cas.

Quelques conseils pratiques pour remédier à l’éjaculation précoce

Quel que soit le degré du problème d’éjaculation, suivre les conseils des sexologues et les avis des médecins ne suffit pas pour remédier totalement à l’EP. La pratique d’exercices, notamment masturbatoires, peut être réalisée seul ou à deux. Ces exercices permettent de disperser l’excitation sur tout le corps par des caresses. À cela s’ajoutent quelques techniques très utilisées pour faire perdurer l’acte sexuel : la masturbation préventive, le stop-and-go et la compression. La masturbation préventive est la solution tout indiquée chez les jeunes hommes. Elle consiste à se masturber avant le rapport pour faire monter le désir. Le stop-and-go par contre, est une technique bien rodée dans tous les types d’éjaculation précoce, car en arrivant à un point où l’orgasme est près de se produire, il faut s’arrêter pour reprendre lorsque l’orgasme est passé. La compression est un acte indispensable pendant la relation sexuelle. L’homme serre la base du pénis lorsque l’orgasme monte afin de réduire légèrement l’érection. Un autre plus efficace, c’est le fait d’avoir très souvent des relations sexuelles, car on le sait, le phénomène de rétention de l’éjaculation pourra alors se construire au fil des pratiques. Ces quelques conseils sont très efficaces et constituent le meilleur remède qui permet de régler le problème à lui seul lorsque l’éjaculation précoce est au second degré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *