);
Accueil » la testostérone » 5 mythes concernant la testostérone dont vous pouvez vous passer

5 mythes concernant la testostérone dont vous pouvez vous passer

Il suffit de penser au mot “testostérone” pour que vous viennent à l’esprit des images d’abus de médicaments et de stéroïdes dans le milieu sportif. La vérité est que la “testostérone” est l’une des hormones les plus importantes. C’est l’abus de cette hormone par divers moyens qui entraîne des problèmes de santé. En tant qu’hormone, la testostérone est derrière une série de fonctions et de processus bénéfiques.

Voici quelques mythes sur la testostérone que nous allons dissiper.

L’illégalité de la testostérone

Un certain nombre de personnes pensent que les traitements médicamenteux contenant de la testostérone sont illégaux. Les suppléments de testostérone soumis à prescription sont parfaitement légaux et sont recommandés par les médecins pour traiter diverses maladies. La testostérone est non seulement légale, mais elle est également très importante. Le développement des organes génitaux masculins est le résultat de l’action de la testostérone. Elle joue donc un rôle très important pendant la puberté. Les divers changements physiques qui se produisent chez un homme au cours de la puberté sont le résultat de la testostérone. Les fonctions de la testostérone comprennent la production de spermatozoïdes, favoriser l’érection, assurer une libido saine, et bien plus encore. La testostérone est illégale seulement si vous l’achetez sans ordonnance.

La testostérone est dangereuse

Ce mythe est dû à la nature stéroïdienne de la testostérone. Mais le fait que la testostérone soit une hormone stéroïdienne n’en fait pas un produit dangereux. Le corps humain produit de nombreuses hormones stéroïdiennes naturelles. Une personne qui ne s’y connaît pas peut associer le danger au mot « stéroïde », mais les stéroïdes sont avant tout des molécules avec un noyau de carbone constitué de quatre anneaux fusionnés. Même les œstrogènes et le cholestérol sont des stéroïdes. Le mythe disant que les stéroïdes sont dangereux et illégaux vient des sports où le mot “stéroïdes” fait référence à une substance totalement différente. Dans les sports, les stéroïdes sont en réalité des hormones stéroïdiennes anabolisantes qui aident au développement des muscles et des os dans le corps. Même l’utilisation de concentrations élevées de testostérone a été jugée sans risques. Ce mythe n’a donc pas sa place dans la société.

L’apport de testostérone associé à un comportement violent

Un des mythes les plus répandus est que l’utilisation de la testostérone entraîne un comportement agressif et des changements de comportement incontrôlables. Diverses études menées ont non seulement révélé que ce n’est qu’un mythe, mais ont également prouvé sans aucun doute que l’utilisation de la testostérone n’entraîne pas de comportement violent. Toutefois, il est intéressant de noter que de faibles niveaux de testostérone sont susceptibles de provoquer de l’irritabilité et de la colère. Lorsque les niveaux de testostérone sont normaux, il y a une nette amélioration de l’humeur. En résumé, si la testostérone a bien un effet sur l’humeur, c’est tout à fait le contraire de ce que l’on pense. En effet, ce ne sont pas des niveaux élevés de testostérone qui provoquent des changements de comportement, mais plutôt de faibles niveaux de testostérone.

Des niveaux élevés de testostérone et la calvitie

Des niveaux plus élevés de testostérone seraient liés à la calvitie masculine. La vérité est que les hommes avec des cheveux fournis et ceux avec très peu ou pas de cheveux ont les mêmes niveaux de testostérone. Il ne fait aucun doute que l’augmentation des niveaux de dihydrotestostérone (DHT) dans le corps favorise la perte de cheveux, et c’est la testostérone qui est en fait convertie en DHT. Mais ce sont les gènes qui sont principalement responsables de la chute des cheveux et non pas la testostérone. Que vous ayez une forte ou faible concentration de testostérone, si la perte de cheveux doit se produire, c’est inévitable.

Testostérone et cancer de la prostate

L’accusation la plus sérieuse à laquelle fait face la testostérone est qu’elle favoriserait, à concentrations élevées, le développement du cancer de la prostate. Le cancer de la prostate n’est pas le résultat de niveaux élevés ou faibles de testostérone. En outre, les hommes suivant un traitement à base de testostérone ne montrent pas une incidence accrue du cancer de la prostate. Cependant, il y a un point de convergence entre mythe et réalité. On constate que les hommes castrés, et qui ont donc une forte concentration sanguine de testostérone, ont plus de chances de développer le cancer de la prostate.

5 mythes concernant la testostérone dont vous pouvez vous passer
Laisser une note

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.