);

Comment éviter les pannes sexuelles au lit ?

Chez les plus de 25 ans, un homme sur trois connait des pannes sexuelles de façon plus ou moins fréquente. Si de nombreux médicaments et autres “remèdes miracles” contre l’impuissance ont fait leur apparition, ce n’est pas vers eux qu’il faut vous pencher en premier. Les causes de l’impuissance masculine sont multiples et peuvent être le plus souvent prévenues ou traitées de façon naturelle, saine et gratuite. Voici les principales astuces pour éviter les pannes sexuelles.

Optez pour un mode de vie sain

Cela commence par une bonne alimentation. Certains aliments sont à éviter au maximum, en particulier les céréales raffinées, sucres raffinés et graisses saturées. La consommation de friandises, viennoiseries, charcuterie et autres aliments frits doit donc être suivie de près. Si ces aliments ont déjà un effet néfaste à court terme sur la qualité de l’érection, c’est encore pire à long terme : le développement d’une graisse abdominale durable (syndrome de la bedaine) serait directement corrélé au dysfonctionnement érectile. En 2006, une étude a montré que les trois quarts des individus ayant un ventre imposant souffraient d’impuissance !

L’alcool est lui aussi en cause : si on dit souvent qu’un verre peut faciliter l’acte sexuel spontané, ingérer une trop forte quantité d’alcool provoquera bien souvent une déconvenue une fois au lit. L’alcoolisme quant à lui est un facteur avéré d’impuissance chronique.

A l’inverse, certaines catégories d’aliments sont recommandées et faciliteraient l’érection et sa qualité. D’une part, les aliments qui augmentent la testostérone, facteur indispensable votre virilité et de votre libido. On note en particulier le brocoli, la pastèque, l’avocat et les poissons gras (maquereaux, harengs, sardines). D’autre part, les aliments qui boostent le niveau d’oxyde nitrique ont également un effet positif sur les problèmes d’impuissance puisqu’ils permettent de détendre les muscles et dilater les vaisseaux. En pole position, on retrouve la betterave, suivie par les flocons d’avoine, les fruits secs (noix, amandes, noisettes) et les laitages. Mais l’impuissance ce n’est pas que dans le corps, c’est aussi dans la tête…

Adoptez un nouveau rapport à la sexualité

Premièrement, songez à votre consommation de pornographie. Si celle-ci est élevée, c’est probablement la cause de tous vos tracas. La pornographie vous montre des scènes déphasées avec la réalité : la brutalité exacerbée, pratiques improbables, assouvissement de tous les fantasmes, femmes aux corps plastifiés, etc… Cette fausse vision du sexe vous amènera souvent, au moment de l’acte, à perdre de votre excitation, un peu comme un enfant qui ouvrirait un cadeau qui n’est pas celui qu’il attendait.

D’autre part, détendez-vous, une panne peut arriver à n’importe qui. Culpabiliser vis-à-vis de votre partenaire ou stresser par rapport à votre performance n’arrangera en rien la situation, bien au contraire. Relâchez la pression, arrêtez de vous poser des questions et concentrez-vous sur le plaisir du moment.
Enfin, ne foncez pas tête baissée dans l’acte sexuel au sens propre. Le corps de la femme n’est pas le seul à avoir besoin de monter en température : pour vous aussi, les préliminaires sont bénéfiques. Faites comprendre à votre partenaire que vous êtes d’humeur joueuse, que vous souhaitez faire monter l’excitation petit à petit pour profiter un maximum.

En conclusion, par des changements concrets sur votre train de vie quotidien et par un travail mental personnel que vous sortirez de l’impasse. Toutefois, chaque homme a sa propre constitution et réagira de façon différente aux techniques mentionnées ci-dessus. Si après trois mois aucun effet visible n’est constaté, il sera donc judicieux de consulter pour obtenir un avis d’expert personnalisé.

Comment éviter les pannes sexuelles au lit ?
Laisser une note
0 Partages

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.