);
Accueil » Impuissance » Érection molle : Définition & causes et solutions

Érection molle : Définition & causes et solutions

La dysfonction érectile : qu’est-ce que c’est ?

La dysfonction érectile, plus communément nommée “érection molle”, se traduit par l’incapacité à maintenir, voire dans les cas les plus graves à acquérir, une érection forte en vue d’un rapport sexuel. Pour être diagnostiqué comme tel, ce trouble de l’érection doit survenir plusieurs fois pendant une durée minimum de 3 mois. Sont donc exclues les petites “pannes occasionnelles” dues à une tension ou une fatigue passagère… Il s’agit, contrairement à certaines idées reçues, d’un problème fréquent : selon les études scientifiques, plus de 50% des hommes âgés de 40 à 70 ans sont en effet touchés par une dysfonction érectile ! Entre le sentiment de culpabilisation, de honte et de frustration, c’est un problème hélas encore tabou qui peut s’avérer handicapant pour les deux partenaires mais qui, heureusement, n’est pas sans solutions…

Érection molle :Des causes multiples…

Une érection dite normale implique le bon fonctionnement du système nerveux, hormonal, musculaire, circulatoire et du cerveau. Leur synergie permet le remplissage sanguin et, de fait, l’augmentation de volume et de fermeté des tissus érectiles du pénis. Les causes d’une dysfonction érectile peuvent ainsi être physiologiques, mais également psychologiques, ou encore impliquer les deux à la fois. Elles sont donc nombreuses et variées…

Les causes d’ordre physiologique

Ce type de dysfonction est davantage répandu chez les hommes âgés de plus de 50 ans. Son installation est progressive. Elle se traduit par une absence d’érections matinales ou nocturnes et rend impossible le maintien, voire l’obtention, d’une érection, peu importe la qualité ou la quantité des stimulations sexuelles.

La dysfonction érectile d’ordre physiologique peut ainsi être causée par :

  •  Le diabète. Un à deux tiers des diabétiques sont touchés par une dysfonction érectile. Une glycémie instable peut en effet perturber le processus chimique induit par la stimulation sexuelle et permettant l’érection. En amoindrissant la quantité d’oxyde nitrique du corps, l’hyperglycémie générée par le diabète entraîne également une baisse de l’afflux sanguin dans le pénis, d’où une érection molle.
  • Des troubles du système vasculaire comme l’athérosclérose, une dégénérescence artérielle provoquée par l’accumulation de plaques lipidiques d’athérome empêchant un acheminement normal du sang dans les vaisseaux du pénis.
  • L’hypertension est également souvent responsable de l’impuissance chez l’homme.
  • La prise de certains traitements médicamenteux tels que les antidépresseurs, les antipsychotiques, les anxiolytiques et les anti-épileptiques qui peuvent induire des troubles érectiles.
  • Le tabagisme qui, selon les études, augmente de 30 à 70% les risques de dysfonction érectile. Les substances toxiques du tabac favorisent en effet l’hypertension artérielle et l’athérosclérose évoquées plus haut, de même que la non-étanchéité du système vasculaire du pénis.
  • La maladie de la Peyronie qui touche 1% de la gent masculine et se traduit par une déformation anormale du pénis en érection due à un épaississement fibreux. Bien que souvent bénigne, elle peut toutefois, dans certains cas, générer de fortes douleurs lors de l’érection, voire carrément l’empêcher.
  • L’ablation de la prostate qui peut causer l’endommagement des nerfs reliant la prostate au pénis.
  • Certaines maladies du système nerveux, comme la sclérose en plaques, qui empêchent une bonne communication entre l’appareil cérébral et génital.
  • Des troubles hormonaux, répandus notamment chez les personnes pratiquant la musculation et usant de stéroïdes.

Les causes d’ordre psychologique :

Ce type de dysfonction se traduit par la conservation d’une érection matinale ou nocturne. Son apparition est soudaine et liée à des circonstances particulières.

La dysfonction érectile d’ordre psychologique est ainsi généralement causée par :

  • Des problèmes de couple.
  • Une lassitude ou une banalisation de la relation sexuelle.
  • Une forte fatigue.
  • Des difficultés financières ou professionnelles.
  • L’anxiété de la performance lors de l’acte sexuel.

Érection molle : Les solutions !

Des solutions existent pour la plupart des individus souffrant de dysfonction érectile.

Pour les troubles d’origine physiologique, le médecin peut prescrire à son patient :

  • Des traitements oraux, tel que le Tadalafil ,Sildénafil ou le Male extra, permettant la dilatation des vaisseaux sanguins du pénis.
  • Un traitement trans-urétral, c’est-à-dire l’insertion dans l’urètre d’un minuscule suppositoire permettant la relaxation des muscles du pénis.
  • Un traitement anti-tabac via, notamment, des substituts nicotiniques.
  • L’adoption d’un régime alimentaire moins riche en graisses et la pratique régulière d’exercice permettant une meilleure oxygénation et un meilleur flux sanguin.
  • Un traitement ou une chirurgie de la Peyronie.
  • Des injections péniennes consistant à l’introduction de prostaglandine dans le pénis.
  • En tout dernier recours, un implant pénien gonflable en silicone implanté sous la peau du pénis.

En ce qui concerne les troubles d’origine psychologique, les solutions sont :

  •  Une bonne communication entre les partenaires qui peut être améliorée par des visites en couple chez un sexologue.
  • La relativisation.
  • La pratique d’exercice de relaxation tel que le yoga.
  • Une redécouverte de sa sexualité via des stimulations de type caresses et baisers divers.
Érection molle : Définition & causes et solutions
4.5 (89.09%) 22 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.