); Yandex.Metrica
Accueil » Érection » Est-il possible qu’un homme éjacule sans avoir d’érection ?

Est-il possible qu’un homme éjacule sans avoir d’érection ?

Il est question d’éjaculation sans érection lorsque cette dernière n’est pas assez puissante pour que le sexe soit rigide et se tienne. Également appelée “éjaculation verge molle”, ce phénomène peut arriver à tout âge et peut avoir diverses causes. Ce souci érectile qualifie une situation spécifique durant laquelle l’érection manque de fermeté parce qu’elle n’a pas eu le temps de se stabiliser, parce qu’elle était, dès le départ, peu puissante, ou encore parce qu’elle retombe subitement. Malgré tout, l’éjaculation a lieu. Cela peut également se produire lorsque l’homme se retire avant d’avoir éjaculer : la réaction physiologique qui s’ensuivra sera alors cette éjaculation. Heureusement, il existe, aujourd’hui, un certain nombre de solutions pour tenter de solutionner ce problème qui touche entre 2 et 3% de l’ensemble de la population masculine mondiale.

Qu’est-ce qui peut expliquer qu’un homme éjacule sans que son sexe soit en érection ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce souci, certaines étant plus faciles à solutionner que d’autres.

Dans le premier cas, il peut s’agir d’un phénomène ayant lieu lorsque le sujet dort. En effet, une éjaculation pendant le sommeil n’est pas forcément accompagnée d’une érection ferme. En ce cas, surtout si sa vie sexuelle n’est pas très active ou ralentie, le corps aura nécessairement besoin de réguler ses pulsions et de compenser. Cela peut se produire durant un rêve érotique mais pas seulement, et le sujet n’en a, souvent, pas conscience. Dans ce cas, pas de souci, une simple reprise d’une activité sexuelle normale et régulière devrait permettre de prévenir ces petits désagréments nocturnes.

Autre cas, lors d’un rapport. C’est tout de suite plus handicapant. Cette éjaculation “verge molle” peut trouver sa source dans diverses causes.
Elle peut en effet, être la conséquence de mauvais automatismes pris par votre corps, en raison par exemple d’une masturbation trop fréquente dont l’objectif majeur reste l’éjaculation. La qualité de l’érection n’importe que peu, et le corps va donc simplement reproduire le même schéma lors d’un rapport avec un partenaire. Il associera, en effet, le plaisir à l’éjaculation, et cherchera à reproduire ce phénomène avant même que l’érection ait pu se stabiliser. L’énergie sexuelle sera alors concentrée sur la production de l’éjaculation, au détriment d’une érection rigide.
Les raisons peuvent aussi être de nature psychologique. Ainsi, la peur de mal faire, l’anxiété, l’appréhension, la précipitation, ou encore la volonté de contrôler les réaction physiologiques, peuvent causer une éjaculation “verge molle”. Si vous avez appris à gérer ce qui se passe pour palier à d’anciens problèmes, d’éjaculation précoce par exemple, et donc à vous “retenir”, toute votre énergie sera focalisée sur cela, là encore au détriment de la qualité érectile. Les perturbations que vous êtes susceptibles de rencontrer au quotidien peuvent aussi avoir un impact sur ce problème : le moral influe généralement beaucoup sur les soucis érectiles.
La dernière des possibilités est celle d’un dysfonctionnement organique. Le pourcentage d’hommes dans ce cas est très faible, mais si vous rencontrez le moindre doute, alors le mieux est d’aller consulter sans tarder un spécialiste qui saura répondre à toutes vos questions.

Enfin, il est très important de rappeler que ces problèmes ne sont pas causés par une partenaire spécifique : ce n’est pas l’absence de désir pour l’autre qui provoque cette difficulté à entrer en érection ou à la maintenir (ou en tout cas, seulement très rarement).

Que faire pour remédier à ce problème ?

Des thérapies spécialisées existent (cette solution exclue, bien entendu, les problèmes d’origine organique). Elles permettent la rééducation des réactions physiologiques pour que l’éjaculation cesse d’apparaître lorsque l’érection est de faible intensité, entre autres. L’idée est effectivement de désapprendre au corps les mauvaises habitudes qu’il a prises au cours des années et de lui faire oublier tous les mauvais automatismes acquis. Nous pouvons ainsi évoquer la Sexo-Rééducation Comportementale, spécialisée dans le traitement de ce type de phénomènes. Aucune raison d’avoir honte ou encore, de se sentir gêné : ceux qui se chargent de mener cette thérapie sont des spécialistes, habitués à être régulièrement confrontés à ce genre de problèmes. La Sexo-Rééducation Comportementale vous permettra de mettre en place un programme spécifique, s’adaptant parfaitement aux besoins de chacun. D’ailleurs, pour plus de professionnalisme et pour assurer aux patients une aide sans faille, la thérapie est dirigée par un sexologue assermenté et certifié.
En cas de traumatisme remontant aux débuts de la vie sexuelle du sujet, il peut également être judicieux de consulter un psychologue qui pourra aider à éliminer d’éventuels blocages.
Dans tous les cas, l’idée de suivre une thérapie de couple peut aussi être bénéfique et aider à oublier d’éventuelles rancœurs, nées d’un côté ou de l’autre à cause de ce problème d’éjaculation “verge molle”.
Enfin, en cas de dysfonctionnement d’origine organique, la visite à un spécialiste peut être utile. Cela permettra – même si le problème est d’origine psychologique – de rassurer le sujet, et de trouver, ensemble, la solution la plus adaptée au souci auquel ce dernier est confronté.

Est-il possible qu’un homme éjacule sans avoir d’érection ?
Laisser une note
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.