Accueil » Le pénis » Le micropénis » Diagnostic du micropénis » Diagnostic du micro pénis

Diagnostic du micro pénis

La taille du pénis est l’une des préoccupations les plus anciennes de l’homme. Face à la demande incessante d’un sexe dont la taille dépasse la normale, voire même excessivement grande, il n’y a pas plus de crainte chez les hommes que d’avoir un micro pénis. Un sexe à taille très petite est une verge au-dessous de la taille normale.

 

Structure d’un micro pénis

Diagnostic du micro pénisOn l’a vu, un pénis à taille très réduite est généralement détecté à la petite enfance, mais un adulte peut aussi avoir un micro pénis. Un petit pénis s’est développé normalement en termes de structure et d’aspect, mais est de taille réduite par rapport à la normale. Elle se traduit par une longueur inférieure à 2cm chez le nouveau-né, et de moins de 8 cm au repos chez l’homme adulte. Il faut aussi savoir faire la différence avec les autres anomalies du sexe masculin. Il y a notamment l’hypogonadisme, une anomalie proche du micro pénis, mais différente de ce dernier. L’hypogonadisme est dû à une insuffisance du taux d’hormone sexuelle de par la réduction de la sécrétion de gonadotrophines. Cette maladie peut occasionner un retard pubertaire chez l’adolescent. L’hypogonadisme s’apparente à un micro pénis, car ce premier peut occasionner cette anomalie du pénis de petite taille.

 

Quand diagnostiquer un micro pénis

Le micro pénis n’est pas détectable du fait d’un simple rétrécissement de la verge. On peut diagnostiquer un micro pénis dès la naissance, mais aussi à un âge plus avancé. Chez les nouveaux nés, la taille normale de la verge est de 2 à 4 cm après un étirement. Dans le cas où la taille du pénis de l’enfant serait de moins de 2 cm, on est en présence de ce que l’on appelle un micropénis ou microphalus. Il est important d’agir vite, car à cet âge, il est plus facile d’y remédier. Et comme l’enfant est encore tout petit, il est très difficile de détecter l’anomalie. Au stade de l’adolescence, la taille du pénis devrait augmenter de 2cm ou même doubler. C’est généralement à la puberté que l’on détecte l’anomalie. Du côté des adultes par contre, beaucoup sont ceux qui pensent être atteints du micro pénis. On parle de dysmorphophobie, car il faut savoir que ces hommes ont souvent ce complexe en constatant que leur pénis est plus petit que celui des autres. Pour faire la différence, il faudra mesurer et faire la comparaison avec un pénis à taille normale. Le sexe masculin à l’âge adulte mesure en moyenne entre 11 et 14 cm. On serait en présence d’un pénis de très petite taille lorsque celui-ci mesure moins de 8 cm au repos pour les hommes de 20 à 40 ans.

 

Les causes du micro pénis

Après le diagnostic de cette anomalie du pénis, faire un bilan hormonal permet de déterminer la cause du micro pénis. Les causes qui peuvent engendrer un micro pénis sont nombreuses et toujours aussi difficiles à cerner. On en compte notamment quatre, qui sont : une sécrétion insuffisante de l’hormone mâle ou androgène, une indifférence des tissus aux androgènes, une malformation avec ou sans anomalie chromosomique, et enfin la cause environnementale pendant la grossesse. Mais généralement, un micro pénis est dû à un problème hormonal. On constate aussi qu’il est de plus en plus fréquent que l’on ne sache pas la vraie raison qui aurait provoqué la malformation du pénis.

 

Les traitements d’un micro pénis

Avoir un micro pénis est ce qu’il a de plus déplaisant pour un homme. La consultation d’un sexologue ou d’un médecin permettra de déterminer le mode opératoire idéal pour le patient. Qu’il ait été détecté depuis la naissance ou seulement à l’âge adulte, il y a un certain nombre de remèdes pour avoir un pénis à taille normale. Le patient a le choix entre un traitement hormonal et la chirurgie. Le traitement par voie d’hormone consiste à stimuler la fabrication d’hormone par le testicule ou injecter directement la testostérone. Pour bénéficier de cette intervention, il faut détecter le micro pénis à la naissance jusqu’à l’adolescence, c’est-à-dire à 12 ans. Pour ceux plus âgés, recourir à la chirurgie est possible pour augmenter la taille du pénis. La personne a le choix entre la section du ligament suspenseur de la verge ou l’injection de graisse autologue. Cette deuxième option n’est pas sans risque, mais permet au patient d’obtenir 2 à 4 cm de plus.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *