Accueil » Impuissance » Que faire après un rapport non protégé ?

Que faire après un rapport non protégé ?

Quand on en vient au sexe non protégé, c’est facile de juger les autres. Mais la plupart d’entre nous ne sont pas parfaits.

En fait, peu de gens sont confiants lorsqu’il s’agit du préservatif. La première chose à faire est de rester calme. La panique ne va pas vous aider. Demandez-vous si vous avez des symptômes. Pour les hommes, des douleurs en urinant et des plaies ou des éruptions cutanées dans et autour de la région génitale devraient être vus par un médecin. Pour les femmes, une miction douloureuse, des plaies, des démangeaisons et des saignements inattendus sont des symptômes qui pourraient indiquer une infection.

rapport-non-protegé

Si votre partenaire a des symptômes et vous non, faites-vous quand même tester. Il est probable que vous l’ayez aussi, mais que vous ne montriez pas encore de symptômes. Rappelez-vous que peu importe le moment où est une femme dans son cycle, des rapports sexuels non protégés peuvent toujours causer une grossesse. La méthode du rythme ne vous protège pas. Pour ceux qui sont concernés, la contraception d’urgence est disponible dans de nombreuses cliniques,  hôpitaux, et les pharmacies.

La préparation est une bonne façon d’éviter que cela se produise à l’avenir. Veillez à sélectionner des préservatifs qui conviennent. Contrairement à ce que beaucoup croient, ils ne sont pas à taille unique. Pour ceux que utilisent des sex toys ou le sexe oral, faites aussi attention, ils aussi peuvent aussi propager les infections sexuellement transmissibles (IST). Lavez les jouets avant et après leur utilisation avec un savon hypoallergénique et de l’eau chaude. Pour le sexe oral, utiliser une digue dentaire. Ne pensez pas que parce que vous n’avez pas de symptômes, vous n’avez pas d’IST.

La moitié des hommes et 70-80% des femmes atteintes de chlamydia n’ont aucun type de symptôme. Beaucoup d’autres IST comme le VIH et l’herpès peuvent se cacher dans le corps pendant des années, voire des décennies sans que  personne ne s’en rende compte. Après un rapport non protégé, faites-vous tester. Cela prend généralement entre deux semaines et trois mois après le rapport pour qu’une IST puisse être détectée. Il n’y a aucune excuse pour ne pas vous protéger. Ce n’est pas la fin du monde. Soyez préparé, soyez vigilant et de protégez-vous contre les grossesses non désirées et les IST.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *