Accueil » Le pénis » Le micropénis » Quels traitements pour un micropénis de naissance ?

Quels traitements pour un micropénis de naissance ?

Un micropénis est un pénis adulte mesurant moins de 8 cm en érection. Avoir un micropénis , c’est la bête noire de tous les hommes. Cette situation influe sur leur personnalité, et les empêche d’avoir une vie sexuelle normale. Parfois, il s’agit seulement d’une illusion qui ne correspond pas du tout à la réalité. Mais il arrive aussi qu’on fasse vraiment face à un micropénis de naissance, car l’organe ne se développe pas. Dans ce cas, il est normal qu’on se fasse du souci. Actuellement, on constate une augmentation de ce phénomène chez les bébés. Souvent, c’est à l’âge adulte qu’on se rend compte de ce problème. Les causes  sont nombreuses, et parfois elles restent inconnues. Mais, il peut aussi être lié à une cause environnementale telle que les produits chimiques ou une certaine insensibilité aux androgènes, à une malformation avec ou sans anomalie des chromosomes.

Alors quels sont traitements pour un micropénis de naissance ?

 

micropénis

Nécessité d’un diagnostic à la naissance

Lorsqu’un bébé naît avec un pénis trop petit par rapport à la normale, un dépistage est recommandé. En effet, la taille moyenne du pénis d’un nouveau-né est de 4 cm. Jusqu’à l’adolescence, il mesure environ 6 cm. C’est après la puberté, sous l’action des hormones notamment la testostérone, que cet organe s’allonge. À l’âge adulte, il doit au moins mesurer 12 cm en érection. Il est alors nécessaire de chercher une solution avant la puberté, pour traiter le micropénis. Aussi, lorsque le bébé naît avec un pénis trop petit, on doit en parler au médecin ou à un pédiatre. Après le diagnostic, on peut lui prescrire un traitement consistant à l’injection de testostérone jusqu’à sa puberté. Passé cette période, l’injection d’hormones n’est plus efficace : il sera intitule d’y recourir quand le délai est dépassé.

Les traitements possibles

Après la puberté, d’autres traitements peuvent aussi être efficaces, mais ils dépendent du cas de chaque patient. En général, une opération chirurgicale peut être opérante. Mais là encore, il faut faire attention aux propositions miraculeuses, car il n’y a aucune garantie d’une augmentation parfaite du pénis. D’ailleurs, il est indispensable de recourir aux soins d’un bon chirurgien, car une mauvaise intervention sur un pénis peut entraîner des conséquences graves. Parmi les opérations chirurgicales disponibles, on distingue :

– La section du ligament suspenseur de la verge. C’est la méthode la plus simple. On attache la verge à l’os du pubis au moyen d’un ligament. Ce dernier permet au pénis de sortir sur deux à trois centimètres du corps, pas plus. Ce qui est plutôt dérisoire, mais le résultat en vaut la peine.

On peut également recourir à la lipoaspiration des graisses du bas ventre, car il faut admettre que le micropénis peut aussi être lié à une surcharge de graisse au niveau du bas-ventre. Cette opération fait souvent ressortir le pénis.

– Par ailleurs, une greffe du pénis peut contribuer à une légère augmentation, mais cette fois-ci, au niveau de sa circonférence. Elle sera remarquable au repos et non en érection. Pour ce faire, le chirurgien fait une incision le long de la verge pour amplifier l’enveloppe interne avec un patch biologique.

– L’injection de graisse autologue constitue également une autre solution. On prélève une graisse au niveau des cuisses du patient, puis on l’injecte sous la peau du pénis. Cette technique rend la graisse plus épaisse. D’ailleurs, l’inconvénient de ce procédé c’est qu’il peut entraîner une formation de nodules ultérieurement.

On peut donc conclure que le problème du micropénis est difficile à traiter. Jusqu’à maintenant, il n’existe pas de solution miracle, ni un traitement hyper efficace et sans risques pour le résoudre. Ce qu’il faut faire, c’est le diagnostiquer très tôt, dès l’enfance. On peut ainsi déterminer le traitement adapté. Sinon, les femmes enceintes doivent faire attention pendant leur grossesse pour éviter les malformations génitales chez les petits garçons. En effet, puisque le micropénis peut aussi être lié à l’environnement, notamment l’exposition aux produits chimiques, il est important que les femmes enceintes s’éloignent de tout ce qui est « chimique », que ce soit les aliments ou les produits utilisés. Il leur est d’ailleurs recommandé de toujours manger bio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *