Accueil » Impuissance » L’impuissance masculine et la dépression

L’impuissance masculine et la dépression

On néglige souvent l’importance de la relation qui existe entre le moral et la santé, alors que celle-ci est fondamentale. Dans le cas de la libido, il est prouvé que, chez 90 pour 100 des hommes souffrant de dépression chronique, une impuissance se manifeste aussi.

I-États dépressifs et troubles de l’érection : un effet « boule de neige »

impuissance-masculine-depressionD’après plusieurs études statistiques, nous savons que la dépression, véritable maladie même si elle n’est pas toujours diagnostiquée, touche environ un homme sur dix, et près d’une femme sur cinq à un moment ou l’autre de leur vie. Si les statistiques semblent indiquer que la gente féminine est plus sensible aux états dépressifs que les hommes, c’est peut-être aussi que ces derniers, à cause d’une certaine pudeur et de préjugés sur la virilité, en parlent moins.

Pourtant, on assiste à un véritable effet « boule de neige » : si l’état dépressif entraîne effectivement une certaine forme d’impuissance, cette impuissance elle-même, souvent mal vécue car source de gêne et de honte, risque d’accentuer encore la dépression en dégradant l’estime de soi. Or, plus la dépression s’installe, plus la libido devient difficile. Enfermé dans un cercle du silence, de nombreux hommes n’arrivent pas à en sortir et préfère refouler le problème plutôt que de l’affronter. Ce qui est particulièrement dommageable, car il existe des solutions qui peuvent fonctionner à merveille…

II- Ne pas hésiter à s’adresser à des professionnels

Même si le cap est parfois difficile à passer, une fois que vous vous dirigez vers un spécialiste, ou même si vous vous adressez à votre médecin traitant, vous pouvez avoir accès à des solutions efficaces. D’ailleurs, le simple fait d’entamer des démarches permet de prendre le problème en compte, ce qui crée déjà un regain d’énergie.

En effet, en acceptant la possibilité d’une amélioration, vous vous placez déjà dans un état d’esprit plus combatif, ce qui vous aidera par la suite. Un traitement adapté est ainsi un plus qui peut vous redonner confiance, prolongeant ainsi l’effet bénéfique qui s’installait déjà lorsque vous avez décidé d’agir.

Au cas où votre timidité serait un frein, il peut être judicieux d’opter pour une automédication, à condition de bien vous renseigner au préalable sur les médicaments que vous allez utiliser. Privilégiez surtout des produits légers, voir même des plantes, car une part importante du traitement se base sur un processus psychologique proche de l’effet placebo. Une substance active sert souvent de phénomène déclencheur, mais c’est en décidant d’agir que vous pouvez reprendre confiance en vous et donc entamer une processus vous conduisant véritablement vers une rémission.

Ainsi, la première des choses à faire est d’agir. Ne vous laissez pas enfermer dans le cercle vicieux de la dépression causant l’impuissance, l’impuissance elle-même renforçant la dépression, et ainsi de suite… En vous dirigeant vers un spécialiste, vous aurez la possibilité de profiter d’une véritable expertise. Le cas échéant, commencer un traitement par vous-mêmes à base de produits légers et sûrs : cela peut créer un déclic favorisant la guérison. Quoi qu’il en soit, n’acceptez aucune fatalité, car il existe des remèdes, et le premier d’entre eux, c’est de retrouver confiance en vous!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*