Accueil » Le désir masculin » Les hormones du désir chez l’homme

Les hormones du désir chez l’homme

Chez les hommes comme chez les femmes, le désir sexuel dépend étroitement de la production hormonale. Cette dernière est d’ailleurs plus instinctive et plus élevée chez les hommes. Elle est même la cause de l’érection matinale et explique cette envie de petit câlin de monsieur chaque matin. Trouvez ci-dessous quelques détails qui pourront vous aider à mieux vivre votre désir.

Le désir et l’hormone

Le fonctionnement du désir est un peu complexe. Il est provoqué par un stimulus sensitif tel que le toucher, la vue l’ouïe, l’odorat et le goût. Une fois que l’un de ces stimulus s’active, il envoie un message au cerveau. Ce processus conduit par la suite à l’érection ou plus précisément au désir. Cependant, ceci se déroule sous l’emprise des hormones du désir. Ainsi, la baisse du taux d’hormone nécessaire suscitant le désir empêche l’érection, même si l’homme éprouve de l’envie. Par contre, un taux élevé de ces hormones conduit à une érection sans pour autant avoir été enclenché par un stimulus.

La testostérone : base du désir masculin

L’ovaire et le testicule sécrètent les mêmes types d’hormones, mais à quantités différentes et variées. Ces hormones sont notamment la progestérone, l’androgène et l’œstrogène. Pourtant, comme principal androgène, la testostérone est la plus importante hormone du désir chez les deux sexes. Évidemment, les hommes en produisent 40 à 60 fois plus que les femmes. Son taux s’élève à environ 30 % au réveil, ce qui explique l’érection et le désir matinal. Cette hormone androgène joue un rôle majeur sur la santé et le bien-être, et surtout sur le fonctionnement du désir sexuel. Elle accentue le désir, rend plus audacieux, apporte plus d’énergie et de courage pour se donner l’arme de combler ses désirs. Elle augmente également la production de cellules sanguines et favorise l’érection. La testostérone joue aussi un rôle protecteur contre l’ostéoporose, une maladie qui diminue la densité et la masse osseuses.

La testostérone et l’âge

Dès la période embryonnaire, la testostérone participe à la masculinisation des organes génitaux. À la naissance, elle assure la différenciation entre les 2 sexes. Et avec l’âge, elle maintient l’apparition du caractère sexuel secondaire de l’homme, tel que l’aspect masculin du visage, du torse et de tout le corps. À la puberté, elle participe à la pilosité et à la raucité de la voix. Elle commence à prendre le dessus de la libido des jeunes garçons en commençant la fabrication du spermatozoïde. Viennent ensuite la masturbation et l’envie d’un rapport sexuel. Ainsi, un faible taux de testostérone empêche le bon développement de toutes ces qualités masculines. C’est à partir de 25 à 30 ans que la testostérone monte à pic, et booste le désir sexuel. Après cet âge, elle commence à baisser petit à petit, affectant même le rythme du désir sexuel. C’est vers 50 ans que la baisse est remarquable. Les activités sexuelles seront réduites ainsi que le désir lui-même. Il est également possible que le niveau de testostérone se retrouve en baisse chez un jeune homme. Un trouble psychologique (stress, anxiété…), un déséquilibre alimentaire (carence en vitamine D, le zinc, le magnésium…), l’alcool, les drogues et l’excès de médicament peuvent en être la cause.

Conseils pour augmenter  votre testostérone

Testosterone-hommeLes choses ou les pensées qui sont susceptibles d’éveiller vos sens constituent un facteur déclencheur de la testostérone. Par exemple, le fait de regarder un film érotique entraîne immédiatement une montée du désir. Il en est de même lorsque vous admirez la belle jeune femme qui est devant vous, et que vous vous imaginez faire des choses avec elle. Tous ces sentiments de désir expliquent qu’il y a eu une hausse du taux de la testostérone. Utiliser ses sens et ses pensées est donc la meilleure solution pour élever son niveau de testostérone. Pour favoriser sa fabrication, commencez par changer votre mode vie. Vous pouvez contrôler le stress en faisant du sport. Le sommeil et beaucoup de repos sont aussi importants pour y parvenir. Passez du temps sous le soleil. Il vous donne de la vitamine D, et en plus, c’est plus naturel. Mangez sainement : équilibré et vitaminé. Sachez que la testostérone est un dérivé du cholestérol. Aussi, ajouter de la graisse telle que l’oméga 6 à votre alimentation favorisera la fabrication naturelle de la testostérone. Si vous pensez que vous avez vraiment besoin d’un complément de la testostérone, vous pouvez consulter un médecin qui vous le prescrira. La testostérone est aujourd’hui synthétisée et vendue dans toutes les pharmacies.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *