Accueil » L'éjaculation » Les causes des problèmes d’éjaculation

Les causes des problèmes d’éjaculation

Nombreux sont les hommes qui souffrent de problème d’éjaculation. 30 % d’entre eux font face au problème d’éjaculation précoce, tandis que d’autres subissent un autre souci beaucoup plus grave. Ils ont carrément de la difficulté à éjaculer. Trois cas peuvent ainsi se présenter : l’éjaculation tardive, l’an-éjaculation ou l’éjaculation rétrograde. Découvrez dans cet article les causes de ces différentes pannes sexuelles.

Les causes de l’éjaculation précoce

causes-problemes-éjaculationPour rappel, un homme qui souffre d’éjaculation précoce le fait involontairement avant ou dans les deux minutes qui suivent la pénétration. Cette situation se reproduit à chaque relation sexuelle. L’éjaculation est souvent liée à l’incapacité de l’homme à gérer son excitation. Il atteint l’orgasme trop rapidement et ne sent pas son éjaculation venir. Il existe deux types d’éjaculation précoce : l’éjaculation précoce primaire et l’éjaculation précoce secondaire. Le premier cas a souvent pour cause l’anxiété de performance. Plus précisément, l’homme a peur de ce que sa partenaire pourrait penser de lui après les ébats sexuels. Il veut toujours être à la hauteur, et au final, il n’a plus conscience de ce qui se passe vraiment dans son organisme. Il faut également reconnaître que le sentiment de culpabilité et le fait d’avoir peur lors des relations sexuelles, peuvent déclencher rapidement l’éjaculation. C’est souvent le cas lors des premières relations sexuelles, lors des actes sexuels après une dispute non réglée, ou en cas d’ambivalence de comportement où l’homme veut dominer, mais en même temps, il a peur que ce soit sa femme qui le domine. Les causes de l’éjaculation précoce primaire sont donc plutôt d’ordre psychologique.

Dans le second cas, l’éjaculation peut être d’ordre psychique ou pathologique. En effet, l’éjaculation précoce secondaire apparaît après une période de vie sexuelle normale. Elle peut avoir comme origine des infections de l’urètre ou de la prostate. Lorsqu’un homme souffre de ces maladies, il ressent souvent des douleurs désagréables au niveau de ces organes, ce qui le pousse à éjaculer rapidement. Les troubles érectiles favorisent également l’éjaculation précoce. En effet, lorsqu’une personne a du mal à maintenir une érection, elle a tendance à en finir vite de crainte qu’il ne perde son érection. La consommation de drogue comme la cocaïne ou les amphétamines peut aussi contribuer à ce problème, car ces substances agissent sur le système nerveux. Enfin, l’éjaculation précoce peut aussi être liée à l’anxiété : la peur de ne pas pouvoir assumer au lit, le souci de vouloir retarder l’éjaculation le plus longtemps possible, le complexe sur la virilité et tant d’autres raisons qui viennent parfois troubler l’esprit.

Les causes de l’éjaculation difficile

Un homme a une éjaculation difficile lorsqu’il a du mal à éjaculer. Lors d’une éjaculation tardive par exemple, le patient trouve n’arrive pas à déclencher son éjaculation, et souvent cette dernière tarde à venir. Une prise de médicament peut en être la cause. En effet, les substances contenues dans certains médicaments peuvent influencer sur le reflexe éjaculatoire, et la plupart des antidépresseurs en contiennent. L’éjaculation difficile peut donc être due aux effets secondaires d’un traitement médical. L’homme peut aussi se retrouver confronté à une éjaculation tardive lorsqu’il a du mal à faire monter son excitation au niveau le plus élevé pour déclencher l’éjaculation. Dans ce cas, le problème est psychique. Au fait, pour atteindre l’orgasme, un homme doit être capable de stimuler érotiquement son mental pour favoriser l’excitation physique. Il doit apprendre à trouver seul les chemins du plaisir sans dépendre de sa partenaire. Certains hommes éjaculent normalement mais ont du mal à y arriver lors d’une fellation ou de caresses manuelles. Ceci est souvent dû à un problème d’ordre psychologique. Ils ne savent pas en profiter et se laissent aller à leur plaisir. Evidemment, ce reflexe est involontaire. Le cas inverse peut également se produire. Plus précisément, il éjacule normalement lors des fellations ou caresses manuelles, mais freine son éjaculation lors d’une pénétration intra vaginale. L’autre forme de l’éjaculation difficile est l’éjaculation rétrograde. Dans ce cas, l’homme éjacule et atteint l’orgasme, mais le sperme, au lieu d’être déversé dans le vagin, remonte dans la vessie. Cette déviation est due au dysfonctionnement des muscles de la vessie. Le verrou de l’urètre n’est plus capable de bloquer le sperme lors de la poussée éjaculatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *