Accueil » L'éjaculation » Ejaculation précoce » L’éjaculation précoce: Les causes et 10 conseils pour son traitement

L’éjaculation précoce: Les causes et 10 conseils pour son traitement

Je suis souvent étonné de voir combien les hommes et les couples viennent me voir pour essayer de corriger l’éjaculation prématurée. Beaucoup d’hommes souffrent de la honte et de l’embarras parce qu’ils éjaculent trop rapidement, les amenant à avoir de l’anxiété vis à vis du sexe et de leur performances.

Selon la clinique Mayo, la cause exacte de l’éjaculation prématurée n’est pas connue. Alors qu’elle était autrefois considéré comme simplement psychologique, les médecins savent maintenant que l’éjaculation prématurée est plus compliquée et implique une interaction complexe et combinées de facteurs psychologiques et biologiques.

Les causes psychologiques

Certains médecins pensent que les expériences sexuelles précoces peuvent établir un modèle qui peut être difficile à changer plus tard dans la vie, tels que:

Les situations dans lesquelles vous avez eu des difficultés à atteindre un orgasme afin d’éviter d’être découvert

Les sentiments de culpabilité qui augmentent votre tendance à vous précipiter lors de vos rencontres sexuelles.

D’autres facteurs qui peuvent jouer un rôle dans l’apparition de l’éjaculation prématurée sont:

La dysfonction érectile:Les hommes qui sont inquiets à propos de l’obtention ou le maintien d’une érection lors de rapports sexuels peuvent se créer un motif pour se précipiter à éjaculer.

 

L’anxiété: Beaucoup d’hommes souffrant d’éjaculation prématurée ont aussi des problèmes avec l’anxiété, soit spécifiquement liés à leur performances sexuelles ou à d’autres questions.

Les problèmes relationnels: Si vous avez eu des relations sexuelles satisfaisantes avec d’autres partenaires avec lesquels l’éjaculation prématurée est arrivé rarement ou pas du tout, il est possible que des problèmes interpersonnels entre vous et votre partenaire actuel pourraient contribuer au problème.

Les causes biologiques

Un certain nombre de facteurs biologiques pouvant contribuer à l’éjaculation prématurée, sont:

Les niveaux d’hormones anormaux.

Des niveaux anormaux de substances chimiques du cerveau appelées neurotransmetteurs.

L’activité réflexe anormale du système éjaculatoire.

Certains problèmes de thyroïde.

L’inflammation et l’infection de la prostate ou de l’urètre.

Les caractéristiques héritées.

Les lésions nerveuses de la chirurgie ou un traumatisme (rare).

USA News.com rapporte que la durée moyenne d’un acte sexuel est de 7,3 minutes, mais étonnamment, 43 pour cent des hommes finissent en moins de deux minutes.

Les traitements pour l’éjaculation précoce sont:

 

  1. Essayer de construire le contrôle de votre réflexe éjaculatoire. Commencez par auto-stimulation (masturbation) régulièrement (trois à cinq fois par semaine) pour vous habituer au niveau de sensibilité et de stimulation. Essayez de vous masturber avec à la fois une main humide et une main sèche pour obtenir l’utilisation à divers sensations. Essayez de construire le contrôle en vous masturbant jusqu’à ce que vous vous sentiez sur le point d’éjaculer, puis arrêter la masturbation, laissez votre érection s’apaiser un peu, peut-être cinq ou six minutes, et puis commencer à vous masturber à nouveau. Faites cet exercice trois ou quatre fois avant de finalement vous permettez de « Terminer » et masturber-vous jusqu’à l’orgasme.

éjaculation-précoceLa pratique de cette activité va vous aider à savoir où se situe votre «point de non-retour» avec votre partenaire de sorte que pendant le sexe, quand vous sentirez cette sensation, vous pouvez faire marche arrière, soit en vous « retirant » pour changer les positions sexuelles en gardant ainsi votre sensation pour un moment ou en changeant la cadence (au lieu de sortir complètement pendant les rapports sexuels, vous pouvez laisser vos pénis à l’intérieur de votre partenaire et bouger doucement, ce qui peut être un peu moins stimulant). Connaître votre «point de non-retour » s’avère être crucial pour prendre le contrôle de l’éjaculation.

  1. Pratiquer les Kegels pour essayer de retarder l’orgasme. Les Kegels sont utiles quand l’éjaculation est proche et peut aider à stopper l’éjaculation. Tapez juste « Les exercices de Kegel » sur Google pour voir à quoi ils consistent. Ils aident à renforcer vos muscles pelviens pour vous aider à avoir un meilleur contrôle.

Dans une étude contrôlée sur l’éjaculation précoce en 2012, les hommes qui ne pouvait pas tenir la distance, même pas une minute avant d’éjaculer, ont suivi un cours de 12 semaines d’exercice pelvien et ont finalement réussi à augmenter leur résistance avant l’éjaculation, passant ainsi de 31,7 secondes à 146,2 secondes.

  1. Utiliser des préservatifs contribue également à retarder l’éjaculation. Ils agissent en réduisant la sensibilité lors des rapports donc ils peuvent être utiles pour un problème d’éjaculation précoce. Utilisez un préservatif de marque épais.
  2. Essayez de faire usage de la « période réfractaire » après l’éjaculation. En combien de temps pouvez-vous obtenir une érection après l’éjaculation? En combien de temps pouvez-vous stimuler la deuxième érection avant l’éjaculation? Beaucoup d’hommes éprouvent moins de sensibilité au cours de la deuxième érection et c’est souvent un bon traitement pour l’éjaculateur précoce que d’avoir éjaculé déjà une fois (peut-être pendant les rapports sexuels), faire patienter son partenaire jusqu’à ce que revienne l’érection, puis utiliser cette seconde érection pour avoir une session de rapports sexuels plus longue. Bien que certains couples se plaignent de cette pratique, elle a très bien fonctionné pour beaucoup de couples.
  3. Une autre astuce est d’essayer d’utiliser plus de lubrifiant. La réduction de la friction peut vous aider à durer plus longtemps.
  1. Si vous n’avez pas d’orgasme dans les 24 heures avec votre partenaire, vous éjaculations peuvent être plus rapide. Les hommes qui se masturbent le matin et qui ensuite ont des relations avec leur partenaire dans la soirée ont tendance à être en mesure de durer plus longtemps parce qu’ils ont eu un orgasme dans la même journée. Vous pouvez également vous masturber la nuit et avoir des relations sexuelles dans la matinée avec le même effet.
  2. Combien de préliminaires faites-vous? Essayez en plus ou moins, ou différents types de préliminaires. Essayez plus ou moins de mettre l’accent sur le pénis pour contrôler le niveau de stimulation. Si vous atteignez un niveau de stimulation de 8.5 avant de tenter de pénétrer, neuf est le point d’inévitabilité éjaculatoire, pénétrer quand vous êtes a six ou sept. Ne transportez jamais une allumette allumée dans une usine de dynamite. Parfois, les préliminaires sont utiles car elles permettent à l’homme de contrôler son anxiété et être détendu au lieu de se presser, ce qui pourrait « amplifier » son inquiétude et mener à l’éjaculation prématurée.
  3. Beaucoup de médicaments SSRI fonctionnent comme par magie pour favoriser la sensation orgasmique. Cet effet secondaire peut être très frustrant pour les hommes qui ne disposent pas d’un problème d’éjaculation prématurée, mais pour un homme qui éjacule prématurément, il peut étonnamment fonctionner. Parlez à votre médecin des avantages de prendre un antidépresseur SSRI pour l’éjaculation prématurée.

10. Enfin, examinons notre relation pour faire face à la dysfonction sexuelle. Regardons comment nous communiquons sur le sexe et ce que sont nos espoirs et nos objectifs vis à vis de notre relation sexuelle. Parler à un sexologue qualifié peut aussi faire des merveilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *