Accueil » La libido masculine » La baisse du libido » La baisse de la libido : une situation délicate

La baisse de la libido : une situation délicate

Une diminution de la libido peut se développer à la fois en raison de problèmes de santé, que de problèmes psychologiques ou émotionnels. Le désir sexuel inhibé est un type de dysfonction sexuelle qui affecte les hommes et les femmes. Une diminution du désir sexuel a été associée à de faibles niveaux de testostérone chez l’homme. De même, les femmes dans les transitions de la ménopause signalent parfois une diminution de la libido. Les maladies chroniques et la douleur chronique peuvent également conduire à une diminution de la libido, probablement par une combinaison d’effets physiques de la maladie ainsi que le stress psychologique associé à une maladie chronique. Des médicaments, comme certains antidépresseurs, peuvent aussi causer une diminution de la libido. La baisse de libido peut être un des symptômes les plus difficiles de la ménopause à gérer, souvent parce qu’une femme ne pourrait pas comprendre comment et pourquoi elle a perdu le désir d’être physiquement intime avec son partenaire. Il est important de reconnaître que la perte de libido pendant la ménopause est commune, affectant jusqu’à 20 à 40 % des femmes. La perte de libido est un phénomène complexe à dimensions psychologiques, relationnelles, physiques et hormonales, aussi uniques que les femmes qui en sont victimes.

Comprendre la baisse de libido

la baisse de la libidoLe terme libido a longtemps été utilisé pour décrire le désir sexuel d’une personne. Il est médicalement qualifié de «trouble du désir sexuel hypo actif », principalement caractérisé par un manque d’intérêt ou de désir d’activité sexuelle. Les sentiments et les désirs sexuels sont moins fréquents, et l’énergie pour le sexe s’amenuise ou disparaît de manière drastique. Bien que la perte de la libido diffère de l’incapacité à s’exciter ou atteindre l’orgasme, les femmes ménopausées peuvent également éprouver ces symptômes de la dysfonction sexuelle. D’autres symptômes de la ménopause, tels que la sécheresse et l’irritation vaginales, peuvent également être liés à des symptômes d’une perte de libido. Les hommes n’aiment pas en parler, mais la perte de la libido chez les hommes ou un désir sexuel inhibé peut ruiner un mariage, plus que tout autre dysfonctionnement sexuel. La perte d’intérêt pour le sexe peut ne pas être un événement aussi commun pour les hommes que pour les femmes. Elle affecte environ 15 % à 16 % des hommes, et ce chiffre atteint au moins le double, chez de nombreuses femmes. La perte de libido rend aussi certains hommes plus malheureux pour le reste de leur vie par rapport aux femmes. Seulement 23 % des hommes avec une perte de libido disent qu’ils se sentent toujours très heureux de la vie en général, contre 46 % de femmes. Mais la perte de la libido n’est pas un fait avec lequel vous devez vivre. Vous pouvez recourir à divers procédés pour retrouver votre libido et être heureux.

Comment savoir si l’on a un problème avec la perte de la libido?

La baisse de libido n’a généralement pas lieu de façon soudaine. Ce n’est pas comme un rhume que vous attrapez comme ça, au réveil. Il peut être un processus graduel. Bien qu’il soit difficile d’en donner une définition précise, la baisse de libido se résume par un manque d’intérêt pour le sexe. La fréquence de l’activité sexuelle n’est pas la meilleure mesure de l’intérêt sexuel, même si le désir est là. Si vous êtes dans une relation engagée, et que vous avez des relations sexuelles dont la fréquence laisse à désirer par rapport à la norme, à raison d’une fois par semaine, vous pouvez vous demander si tout va bien. Si votre perte de libido vous cause problème, les chercheurs s’accorderont à vous dire qu’il est préférable de s’attaquer à ces problèmes avant qu’ils ne s’enracinent. Pour aider à identifier les signes avant-coureurs, répondez par vrai ou faux aux différents points suivants. Avec des réponses majoritaires de vrai, vous êtes en train de perdre du désir sexuel. Comprendre les différentes causes sera la première étape pour trouver la solution appropriée.
– Les attouchements ne peuvent avoir lieu que dans la chambre à coucher.

– Le sexe ne vous donne pas un sentiment de connexion et de partage.   

– L’un de vous est toujours l’initiateur et l’autre se sent obligée.

– Vous ne cherchez pas plus avant le sexe.

– Le sexe est mécanique et routine.

-Vous n’avez presque jamais de pensées ou de fantasmes sexuels au sujet de votre conjoint.
– Vous avez des relations sexuelles une fois ou deux fois par mois au plus.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*