Accueil » L'éjaculation » Comment contrôler son éjaculation précoce ? » Éjaculation précoce : comment s’y prendre ?

Éjaculation précoce : comment s’y prendre ?

Quelle est la question n°1 que se posent la plupart des hommes aujourd’hui, en matière de sexe ? Réponse : trouver le partenaire sexuel idéal. Quant à la deuxième, il y a plus de chance qu’elle concerne l’éjaculation prématurée ou l’éjaculation précoce. En effet, un bon nombre d’entre eux ont probablement eu au moins une réaction à ce sujet, et ressenti une certaine anxiété sur sa vie sexuelle. Il est temps de cesser de fuir la question et d’y faire face, pour la simple raison que l’homme ne vit qu’une fois. Aussi, avoir la meilleure vie sexuelle possible doit être un point important dans sa liste de compartiments. On estime que 30% des hommes ont un problème d’éjaculation précoce (EP) à un certain moment, et ce phénomène peut causer une détresse importante. L’éjaculation peut être considérée comme prématurée quand elle survient après 30 secondes à 4 minutes de sexe, en fonction des différentes cultures, des pays et des experts. Cependant, il semble que la plupart d’entre eux ont tendance à dire que tout rapport sexuel qui dure moins de 2 minutes peut être considéré comme une éjaculation prématurée. Quelques techniques comportementales peuvent aider à retarder l’orgasme. Elles comprennent le procédé de démarrage et d’arrêt, ainsi que la technique de compression. Une combinaison de ces différents procédés est recommandée.

Comment retarder l’éjaculation?

éjaculation-précoceIl y a un large éventail de remèdes pour remédier à l’éjaculation précoce. Ce sont notamment les relations sexuelles fréquentes, la masturbation quelques heures avant un rapport sexuel, ou la pratique des rapports sexuels avec la femme sur le dessus. Dans ce même ordre d’idées, les préservatifs dont la paroi est plus épaisse peuvent diminuer la sensibilité du pénis. Les stratégies comportementales à l’instar du «Start-stop» et les techniques de compression s’avèrent souvent efficaces, mais ne fournissent pas une solution à long terme.

Surmonter l’éjaculation précoce peut prendre quelques mois avec ces techniques, et de nombreux hommes doivent continuer à les utiliser sur une base permanente. En moyenne, 50% à 95% des hommes utilisant des techniques sexuelles réussissent à surmonter l’éjaculation prématurée avec ces exercices. Il existe un risque de rechute si des changements importants interviennent dans votre vie sexuelle : une nouvelle partenaire, un événement stressant, surtout si vous vous sentez anxieux. Les hommes les plus sensibles sont ceux qui sont trop anxieux. Ils ne pourront pas bénéficier de ces méthodes comportementales parce qu’ils souffrent d’une autre cause de l’éjaculation prématurée. Pour ces patients, la meilleure solution consiste à prendre des médicaments qui réduisent la sensibilité, et éventuellement, améliorent le contrôle de l’éjaculation. Alors qu’ils peuvent être considérés comme des solutions à long terme pour l’éjaculation prématurée, ils ne résolvent pas pour autant les causes sous-jacentes de cette « maladie ». Une prescription médicale est avant tout exigée dans ce contexte.

 

Quelle est la technique « Start-Stop »?

C’est de loin la technique la plus simple qui peut être faite seul ou avec un partenaire. La technique consiste à stimuler le pénis, et s’arrêter juste au moment où vous sentez que vous êtes sur le point d’éjaculer. Arrêtez la stimulation pendant 30-60 secondes, puis recommencez une fois que vous avez repris le contrôle. Répétez ce processus 4 à 5 fois en pratiquant l’arrêt et le «repos» chaque fois que vous sentez que vous êtes sur le point d’avoir un orgasme. Enfin, laissez se produire l’éjaculation, de sorte à pouvoir identifier le «point de non-retour ». Beaucoup de couples et de partenaires se plaignent, cependant, de l’inconvénient de ce «jeu» et le trouvent frustrant. Essayez de faire une pénétration de manière douce, et profitez des pauses pour vous concentrer sur des sources de plaisir autres que le pénis.

La technique de «Squeeze»

La technique de «squeeze» consiste à comprimer le pénis dans la zone entre l’arbre et le gland pendant environ 30 secondes, quand vous êtes sur le point d’éjaculer. Ce procédé empêche l’éjaculation, mais peut affecter votre érection, au moins jusqu’à ce que vous soyez de nouveau stimulé. Vous devez ensuite répéter ce processus 4-5 fois jusqu’à ce que vous décidiez de ne plus retarder l’orgasme. Pour être efficace, cette méthode doit être utilisée pendant plusieurs mois. Elle requiert beaucoup de persévérance de la part de l’homme et de sa partenaire. L’idée c’est que vous puissiez, après un certain temps, être en mesure de reconnaître le point de non-retour, et éventuellement, être en mesure de retarder l’éjaculation future. Cette technique peut s’avérer frustrante, car elle peut perturber l’activité sexuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *